La zone désertique située à la jonction du Chili, de la Bolivie et du Pérou est restée un no man’s land jusqu’au milieu du XIXème siècle. Jusqu’alors aucun des trois pays ne voyait d’intérêt à investir dans ce territoire déshérité autant du point de vue de sa géographie, que de son climat et de ses ressources. La découverte des nitrates et de ses débouchés industriels changea la donne du jour au lendemain et fut à l’origine de la Guerre du Pacifique entre les trois riverains de l’Altiplano encouragés par quelques pays européens par tout à fait innocents en la matière.